Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Imprimer | Plan du site |

Bernard-Paul Eminet - 06 73 42 90 23 - Drupal | SPIP | Claroline | Formateur - Développeur - français/anglais

Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères

Fruits & Légumes

Fruits

À la noix de coco.
- Qui n’a que peu de valeur.
- “Il a commencé à s’écouter parler en produisant des arguments à la noix de coco”

Acheter quelque chose (compter) pour des cacahuètes.
- Acheter pour un prix faible - compter pour rien.
- “Je suis allé dans ce magasin et j’ai acheté plein de vieux disques pour des cacahuètes”
- I got it for peanut

Avoir la pêche (la patate).
- Se sentir en pleine forme.
- “J’ai une de ces pêches moi ! Ils vont voir ce qu’ils vont voir !”

Avoir un air (être) mi-figue, mi-raisin.
- Avoir un air ni bon ni mauvais, mitigé, ambigu.
- “Il a demandé la parole et avec un air mi-figue mi-raisin s’est employé à démonter tous les arguments précédents”
- To act half in jest, half in earnest (jest : facétie - earnest : sincère)

Avoir un teint de pêche.
- Avoir un teint rose et velouté.
- “Si tu veux avoir un teint de pêche, favorise le lait entier parmi les laitages et mets du beurre frais sur tes légumes”
- To have a peaches-and-cream complexion (complexion : teint)

C’est pour ma pomme.
- C’est pour moi.
- “Qui doit faire la présentation au client ? Je sens que ça va être pour ma pomme !”

Compter pour des prunes (ne pas être là pour des prunes).
- Compter pour rien
- “C’est quand même bien une brune. Les brunes ne comptent pas pour des prunes” (Lio)

Faire pour des prunes.
- Faire quelque chose pour rien, gratuitement.
- “Cela va te coûter cher. Tu crois peut-être que je travaille pour des prunes ?”

Couper la poire en deux.
- Partager équitablement les aspects positifs et négatifs d’une affaire - trouver un terrain d’entente.
- “Le plus souvent, la commission se contente de couper la poire en deux, c’est-à-dire de réduite de moitié la hausse de loyer demandée par le propriétaire”
- To meet someone half-ways

Croquer la pomme.
- Faire l’amour (ou quelque chose) pour la première fois.
- “Voici quelques conseils pour ceux qui ont choisi ce produit et qui croquent la pomme pour la première fois”

Des nèfles !
- Rien à faire ! Rien du tout ! Pas question !
- "Tu pense que je vais accepter cette clause dans le contrat ? Des nèfles !"

Entre la poire et le fromage.
- À la fin du repas. Par extension : un sujet discuté entre la poire et le fromage n’est pas considéré comme très important.
- “Au vu de la présentation, ll sentait que ce sujet avait été discuté entre la poire et le fromage”

Être (une) bonne poire.
- Personne qui se laisse facilement duper ou berner.
- “Elle semblait être généreuse, charitable et un peu naïve. Elle devait être une bonne poire”
- It’s a pigeon

Être bourré comme un coing.
- Être saoul.
- “Quand il est sorti du bar, il était bourré comme un coing”

Être haut comme trois pommes.
- Désigne une personne de petite taille.
- “On peut être haut comme trois pommes et commencer à bien maîtriser la technique du combat”
- To be knee-high to a grasshopper (grasshopper : sauterelle)

Être marron.
- Être roulé.
- “Sans sa présence d’esprit et son sang-froid, on était marron !”

Être rembourré avec des noyaux de pêches.
- Désigne un fauteuil ou un coussin dur, inconfortable.
- “Si tu crois que ça m’amuse de faire 500 km assise dans une voiture rembourrée avec des noyaux de pêches !”

Faire quelque chose pour des queues de cerises.
- Faire quelque chose inutilement, de façon puérile
- "Vous n’avez pas honte à votre âge, vous disputez pour des queues de cerises" Tintin - le Trésor de Rackham le Rouge.

Garder une poire pour la soif.
- Se réserver quelque chose pour des besoins à venir.
- “Mettez de l’argent de côté, si vous voulez garder une poire pour la soif ou vous constituer un capital en prévision d’une dépense imprévue”
- To save for a rainy day

Lâcher la grappe à quelqu’un.
- Laisser tranquille quelqu’un.
- “Lâchez-moi un peu la grappe là ! Vous n’avez pas une autre victime à ennuyer ?”

La pomme de discorde.
- Désigne le sujet responsable d’une situation conflictuelle entre deux personnes ou deux groupes.
- “Le financement public des partis est la pomme de discorde au sein de la classe politique”

Manger (bouffer) des nèfles.
- Se restreindre de manger par manque d’argent.
- "Tu va manger des nèfles avant de pouvoir te payer une moto pareille"

Mettre une châtaigne (un marron) à quelqu’un.
- Donner un coup de poing.
- “Dans la cour de récréation, il a commencé à m’insulter. Je lui ai mis une châtaigne”

Mettre une noix de beurre.
- Une petite quantité de beurre.
- “Tu prends la casserole et tu places une noix de beurre dedans”

Porter la cerise.
- Porter malheur ou malchance.
- "Ne parle pas de malheur, tu vas nous porter la cerise !”

Porter ces fruits.
- Être profitable.
- “Je vais demain m’inscrire dans cette organisation, j’espère que cela va porter ses fruits”

Poser sa pêche.
- Déféquer.
- “Où est-il ? Aux toilettes, il pose sa pêche”

Prendre un coup en pleine poire.
- Prendre un coup ou un choc (dans la figure).
- “À l’assemblée, le député a pris son attaque comme un coup en pleine poire”

Prendre une prune.
- Prendre une contravention.
- “Hier je m’étais mal garé et j’ai pris une prune”

Presser comme un citron.
- Subir une pression (souvent financière) - tirer le maximum de quelqu’un.
- “Dans ce service, j’ai vraiment l’impression d’être pressé comme un citron sans me laisser le temps d’agir par moi-même”

Ramener sa fraise.
- Survenir (de façon intempestive) - donner son avis hors de propos.
- “Il est doué avec son auditoire, pas du tout le genre à ramener sa -fraise”

Recueillir les fruits de son travail.
- Résultats, profits, avantages tirés de quelque chose.
- “Dans la vie aussi, vient un moment où l’on a bien le droit de recueillir les fruits de son travail et d’en profiter à son aise”

S’en soucier comme d’une guigne.
- S’en moquer complètement.
- “Il ne connaît pas ses origines et il semble s’en soucier comme d’une guigne”

Se creuser le citron.
- Réfléchir beaucoup.
- “Pourquoi se creuser le citron à innover alors qu’il suffit de reproduire les mêmes vieilles recettes qui marchent à coup sûr”

Se fendre la poire (la pêche).
- Rire beaucoup.
- “Hier soir on a pris une crise de fou rire, on s’est bien fendu la poire”
- To bust a gut (gut : boyau, ventre)

Se ravaler la pomme.
- Se remaquiller.
- “On y va dès que je me suis ravalé un peu la pomme”

Sucrer les fraises.
- Avoir un tremblement permanent par l’effet de l’âge. Par extension : être vieux.
- “S’il est toujours vivant ? Je ne sais pas ou alors il doit sucrer les fraises quelque part en province”

Tirer les marrons du feu.
- À l’origine, cela signifie que, dans une entreprise, on a pris tous les risques, fait le travail le plus difficile - et qu’un autre en profitera. Et aujourd’hui, cela signifie qu’à l’issue d’une affaire délicate, celui qui "tire les marrons du feu" s’en tire très bien, engrange les bénéfices.
- “Dans cette industrie où les marges sont de plus en plus faibles, notre entreprise devra faire preuve de patience avant de tirer les marrons du feu”
- To save the day

Tomber dans les pommes.
- S’évanouir.
- “Durant le concert, la foule se pressait tellement que plusieurs personnes sont tombées dans les pommes”

Une coquille de noix.
- Un bateau de petit taille ou qui ne tient pas très bien la mer.
- “Notre bateau, malgré sa grosseur, était comme une coquille de noix sur cette mer démontée”